L’homme (nouveau) expliqué aux femmes…

l'homme nouveau« Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le premier sexe sans oser le demander ».

Dr Gérard Leleu, aux Editions Leduc.s

Je suis sûrement un peu pointilleuse, mais le premier sexe? Je crois que je comprends mieux pourquoi, nous préférons souvent rester dans l’ignorance et que même si l’envie de découvrir vraiment « l’homme » nous titille, souvent, nous rebroussons chemin… Enfin, disons que j’ai une explication (qui, bien sur n’engage que moi), trois, en fait…

Les points « bof »

La première est cette sensation désagréable que j’ai eu en ne cessant de me « comparer » à ce « qu’aime un homme », parce que le bouquin propose des choses de ce genre. Etonnant, puisque mon homme m’aime et que très clairement, ça me va. Et dans la mesure où je suis très clairement une militante du droit à « s’accepter comme on est » et à ne surtout pas « devenir celle qu’il faut », en cas de difficulté avec l’image que l’on a de soi, je pense que c’est clairement une lecture à déconseiller ! Donc, les mentions du genre « les hommes aiment les filles bien roulées », comme-ci, comme çà, m’ont un peu « dérangées »…

La seconde, c’est que j’aimerais beaucoup avoir accès à autre chose qu’à des bouquins de 300 pages sur le rapport qu’ils entretiennent avec leur pénis, s’en est presque vexant ! A croire que c’est leur partenaire sexuel.

La dernière est toujours en rapport avec la sexualité, et c’est très précisément çà, le problème (le mien). Même si je suis absolument d’accord avec le fait que le sexe est extrêmement important dans un couple, le fait qu’il occupe une grande partie (voire une grande majorité) des bouquins à leur sujet commence sérieusement à me peiner. Je ne sais pas, je comparerais volontiers cela à des bouquins expliquant aux hommes comment nous accompagner convenablement lors des séances shoppings, je trouve çà un peu « limitant ». Qu’ils ne s’étonnent pas, après, qu’on leur colle une étiquette sur le front avec marqué « y’à que le cul qui nous intéresse ».

Les points forts

Tout cela mis à part et si, effectivement, vous avez besoin de conseils quant à la façon de maîtriser l’art de la « caresse, branle et baisers pelviens », le livre vous sera d’un grand secours. Il regorge de petites astuces pour rapatrier Chéri ilico presto au 7ème ciel.

Le bon côté de ce bouquin (et c’est d’ailleurs pour cela que j’en parle), c’est qu’il propose un « homme nouveau », plus en lien avec ses sentiments et ses émotions. Reste que je suis persuadée que cet homme n’est pas si nouveau que ça, c’est juste qu’avant, il ne l’assumait pas du tout, tant cela représentait pour lui une faiblesse. Mais la lecture de ce bouquin permet de comprendre (ou d’entrevoir) les difficultés liées, justement, à la « féminité masculine ». Depuis des générations, les hommes sont élevés avec la certitude que « ressentir » des émotions autres que la colère est une « mauvaise chose », qu’ils ne devraient pas ressentir de peine, de tristesse, d’élans d’amour incontrôlé… Il n’y a pas si longtemps, un homme m’a demandé si c’était « normal » d’avoir du mal à se remettre de la fin d’une relation. Et même si ce livre est très clairement axé sur la sexualité, il laisse entrevoir énormément de pistes sur le sujet… De quoi augmenter (encore plus) notre compassion et notre compréhension, quand Chéri se comporte en homme des cavernes !

Marie May

Publicités

Ne laissez plus de commentaires ici! Le blog a déménagé!!!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s