Cultiver son amour pour soi

Cultiver son amour pour soiDans chacune de mes « petites astuces », je parle du fait de s’aimer soi-même…

Comme si c’était simple !

Je me souviens très bien de la colère viscérale que je ressentais lorsque je lisais des trucs de ce type, avant… Avant quoi me diriez-vous ?

Avant que je lise 853 bouquins ayant un rapport plus ou moins lointain avec « l’estime de soi » et « le fait de s’aimer un peu plus »… Parce que nous sommes toutes d’accord pour être hypers-fières de nous-mêmes (enfin, j’imagine), pour ne pas avoir de complexes et penser, en toute bonne fois, que l’on est au top… Le souci, c’est le « comment ?»

Et pourtant, je fais la même chose…

Il faut dire, à ma décharge et vous allez voir, c’est une très bonne nouvelle, que lorsque l’on a « réussi à passer de l’autre côté », cela devient tellement simple qu’on en oublie qu’un jour, on a, nous aussi, eu du mal à s’auto-kiffer, comme on dit. (Parfois, je mets plein de virgules dans mes phrases, ça vous arrive à vous aussi ?)

Bref… Tout cela pour dire qu’il y a des millions de façons d’être un peu mieux dans ses tongs, mais qu’il y en a tellement que cela devient compliqué de s’y retrouver…

Je pense sincèrement que toutes les démarches, dans ce sens, apportent du positif, mais je ne vais parler que de celles qui m’ont fait du bien, à moi, preuve évidente que cela peut marcher !

D’autre part, je vais également me concentrer sur ce que l’on appelle les « thérapies brèves », ou les « astuces pratiques et faciles à mettre en place », parce que je ne suis pas patiente et que mon éducation, empreinte d’un chouia de parano, m’interdit de confier mon cerveau à quelqu’un pendant trop longtemps…

La dernière chose qu’il faut savoir, c’est qu’en fait, c’est extrêmement simple… Oui, je sais, ça paraît dingue, surtout si comme moi, vous avez passé les 30 dernières années à vous morfondre lorsque vous vous aperceviez que vous n’étiez pas parfaites… Et si en plus, toujours comme moi, vous vous imaginez que la vie n’aime pas « les petites filles pas au top »…

Je disais donc, c’est extrêmement simple… En tout cas, cela l’a été pour moi, et pourtant, ce n’était pas gagné…

La seule chose importante à garder en tête, c’est qu’il y a une différence de taille entre « comprendre intellectuellement quelque chose » et le fait de le vivre. Les choses ont commencé à bouger pour moi dès que je me suis employée à « appliquer vraiment » les « conseils et astuces » contenus dans mes livres adorés… Dans les rubriques « Bien-être », parce que c’est important (il me semble) de se faire du bien et « Auto-Kiff »…

Marie May

Publicités

Ne laissez plus de commentaires ici! Le blog a déménagé!!!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s