Hommes / Femmes, même combat

même combat

Je suis toujours très émue lorsque je vois les soulèvements que peuvent générer de simples discussions dès lors que le sujet tourne autour de la relation hommes- femmes.

C’est un débat formidable que je ne pourrais pas résumer en un seul billet.

Ce qui apparaît de manière vraiment évidente, c’est que finalement, les hommes et les femmes mènent le même combat, chacun dans leur coin.

Entre blessures, attentes déçues, préjugés insupportables et peurs les uns des autres, nous ressentons en fait la même chose, une profonde injustice. N’étant pas un homme, je ne peux que supposer, aux vues de ce que l’on a pu m’en dire, n’étant pas toutes les femmes, je ne peux que témoigner de ma propre expérience et de celles que j’ai eu l’occasion de partager. Mais je pense que cela peut facilement constituer un bon début.

Le rapport à la famille, au rôle de chacun, à la place des pères, à celle des mères…

De plus en plus de pères (ou d’hommes) s’insurgent contre le manque de place qu’ils peuvent avoir au sein de leur famille, dans l’éducation de leurs enfants, contre la sensation que « les femmes » prennent toute la place de ce côté-là et ne relèguent leur « place » qu’au second plan. Et ce sentiment est naturel et bienveillant.

Face à cette revendication, les femmes qui ont la chance d’avoir à leurs côtés un homme tel que ceux-là comprennent tout à fait cette indignation. Mais elles ne sont pas légion, malheureusement. Beaucoup de femmes souffrent encore d’hommes absents, de pères qui ne sont jamais intéressés à elles, à leurs difficultés, qui n’ont jamais été là pour elles. Beaucoup de femmes souffrent encore de conjoints ou d’ex-conjoints qui ne s’occupent pas de leurs enfants, qui, dans le meilleur des cas, ne s’en occupe que matériellement, d’autres, qui sont obligées de composer seules, face aux défis très lourds que représente une vie à élever, une vie que l’on doit accompagner sur le chemin de l’autonomie.  Etre abandonné dans une étape aussi importante de la vie d’une femme cause des souffrances que personne ne peut comprendre sans l’avoir vécu. Et même si je comprends le sentiment d’injustice que ressentent les hommes impliqués dans leur vie de famille, je les invite à supposer, ne serais-ce qu’une seconde, la difficulté rencontrée par bien des femmes, lorsqu’elles ne peuvent compter que sur elles-mêmes. Il s’agit en fait, du même combat. Chacun souhaiterait, parfois avec une émotion telle que les discussions peuvent vite tourner au vinaigre, que tout le monde assume sa place, assume son rôle et ne tombe pas dans des clichés ou des stéréotypes.

Et cette volonté est merveilleuse, elle permettra surement l’émergence d’une société nouvelle, avec des codes revisités, sans personnes laissées sur le carreau.

Mais pour l’heure, ce sentiment d’injustice divise encore, et même si c’est compréhensible pour les raisons évoquées plus haut, c’est extrêmement dommageable, car il y a tellement de chemin à parcourir, de part et d’autre, qu’une synergie ne serait pas du luxe !

Nous ne pouvons qu’espérer que le discours s’apaise, petit à petit et que nous unissions nos forces, nos attentes, nos espérances… car au fond, elles se ressemblent…

Je vous invite à me faire part de ce sentiment d’injustice, des situations dans lesquelles vous les vivez, afin d’avancer et de permettre (enfin !) aux hommes et aux femmes de se comprendre, de s’aimer sans peur et d’avancer ensemble…

Bien à vous,

Marie May

Ne laissez plus de commentaires ici! Le blog a déménagé!!!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s